LA SUNNAH OUBLIEE: LANCEMENT DE GREEN UP! UK

Le changement climatique est un sujet qui intéresse de plus en plus de monde depuis les 10 dernières années. Dans un article récent du Guardian, nous pouvions lire qu’1 adulte sur 10 au Royaume-Uni était engagé dans le domaine de l’environnement. Il est plus urgent que jamais de discuter de notre impact sur l’environnement: les inondations torrentielles sont monnaie courante au Pakistan, des inondations sans précédent ont été causées par un cyclone la semaine dernière en Sardaigne, de plus en plus de typhons touchent les Etats-Unis et ont dévasté les Philippines le mois dernier.

La très utile conférence de Varsovie sur les Changements Climatiques a tiré des conclusions inquiétantes: plusieurs des grandes « Associations Vertes » comme Greenpeace et Oxfam ont déclaré que leurs discours ne « servaient pratiquement à rien ». Il a été remarqué que le secteur privé ne faisait pas grand-chose pour favoriser la durabilité, et qu’il fallait plus d’investissement des secteurs publics. Les groupes de lobbies et les activistes demandent un investissement international et un changement de politiques, mais la vérité vraie est que nous avons besoin d’une révolution des mentalités qui demandera des changements de politiques et des investissements.

 gumc

La Muslim Agency for Development Education (MADE) a travaillé avec le Forum of European Youth and Student Organisations (FEMYSO) pour promouvoir la durabilité au sein des mosquées et des communautés musulmanes dans toute l’Europe grâce à la campagne « Green Up  My Community! ». Le premier événement officiel de la campagne a eu lieu le 30 novembre dans le « Pavillon Ecologie » de Mile End. La soirée a été animée par un panel de conférenciers comprenant le Sheikh Shams ad Duha, la journaliste Myriam François, et Usman Ali, l’un des chefs de file derrière le projet d’Eco-Mosquée de Salford.

Plus de 180 personnes se sont rassemblées un samedi soir pour apprendre ce que l’islam dit de l’environnement. Des encas et boissons « éthiques » ont été servis, comme par exemple du thé, du café, des chocolats et gâteaux issus du commerce équitable, ainsi que des amandes et des dattes Zeytoun. Parmi les grands moments de la soirée, nous pouvons relever le lancement de la Boîte à Outils Green Up! : un document gratuit comprenant des faits scientifiques, des références islamiques et des conseils pour la campagne, afin d’équiper les participants avec les outils nécessaires à la promotion de la durabilité dans leurs communautés. L’événement a été également marqué par le lancement du projet « Green Up Award » qui récompensera les mosquées du pays qui auront le plus tenté de réduire leurs émissions de carbone.

Il était agréable d’entendre autant de discours encourageant les actions individuelles lors de cette soirée intitulée à juste titre « Des Signes pour Ceux qui Réfléchissent: La Sunnah Oubliée ». Le public a été encouragé à prendre au moins une résolution, et à la consigner sur une large toile. Ceci était conforme à l’esprit de l’association, qui est résumé par un verset du Coran:  » Dieu ne modifie point l’état d’un peuple tant que les hommes qui le composent n’auront pas modifié ce qui est en eux-mêmes. » MADE a déjà réalisé un grand nombre de ressources pédagogiques pour les écoles sur des thèmes comme le gaspillage alimentaire, l’injustice commerciale, et la faim dans le monde. Nous attendons avec impatience leurs prochaines ressources qui pourront être utilisées pour éduquer une génération toute entière sur l’importance de tels sujets.
Après une discussion animée des invités, une session question-réponse dynamique, de la poésie parlée et des exposés, la soirée s’est terminée sur une note positive. Le changement était perceptible dans l’air. Beaucoup de communautés religieuses se sont déjà engagées pour des causes écologiques: cette solidarité peut être extrêmement utile en travaillant ensemble afin d’atteindre un impact positif. Usman Ali disait justement qu’il espère que l’Eco-Mosquée sera un modèle inspirant d’autres éco-mosquées, éco-églises et éco-synagogues.

Poésie parlée sur le thème de l’islam et de l’environnement